GUIDE | Google en 2019 : gestion des avis, recherche d’hôtel et Google My Business TÉLÉCHARGER >>

Tirer des leçons du SRAS, en vue de la reprise économique d’un hôtel : un hôtel de Pékin partage ses expériences

Pour de nombreux hôtels situés en Asie, le coronavirus n’est pas le premier virus à avoir proliféré et affecté l’industrie. La crise du SRAS de 2003 peut aider les hôteliers à se faire une idée de la voie à suivre pour se refaire une santé.

Nous avons invité le Directeur général du Legendale Hotel Beijing, M. Jinzhi Xu, à partager son expérience professionnelle lors d’une épidémie et ses conseils pour la gestion des hôtels pendant la crise actuelle de coronavirus.

Beijing Skyline

En tant qu’hôtelier ayant travaillé pendant le SRAS de 2003 et ayant été témoin des problèmes rencontrés dans l’hôtellerie, que pensez-vous de l’impact du coronavirus ?

Une fois le point d’infection le plus élevé de l’épidémie passé, l’industrie se rétablira progressivement. À l’heure actuelle, j’espère que les hôteliers saisiront toutes les occasions pour acquérir des clients et qu’ils resteront ouverts au lieu de fermer. À mesure que la consommation augmentera, le taux d’occupation des hôtels continuera d’augmenter.

Le premier secteur de marché à se redresser sera celui des voyageurs d’affaires qui doivent se déplacer pour leur travail. Bien que l’occupation ne soit pas élevée, ce sera un bon début et le commencement d’une tendance positive. Ensuite, grâce à une succession de clients séjournant à l’hôtel, vous serez en mesure de gagner la confiance du public en montrant que vous suivez les directives sur la manière dont un hôtel doit fonctionner après une épidémie.

Dans le même temps, la demande de tourisme intérieur représentera également une part importante du marché pour les hôtels. Pendant la saison estivale, les voyages en famille fourniront un volume important de clients pour les hôtels. Les sites ruraux seront privilégiés en raison de l’air frais et de la population moins dense.

Comment les hôtels devraient-ils commercialiser leur établissement afin de saisir les opportunités pendant la période de reprise et de se tourner vers l’avenir ?

Le marché ne se rétablira pas rapidement et pour sécuriser un maximum de réservations, certains hôtels pourraient commencer à mener une guerre des prix. Personnellement, je ne préconise pas de telles pratiques, car cela détruit non seulement l’équilibre de l’ensemble du marché, mais porte préjudice également aux clients habitués de l’hôtel. Après une réduction de prix, les hôtels auront besoin de plus de temps et de travail pour revenir aux prix initiaux.

Je pense qu’après l’épidémie, chaque hôtelier devrait traiter le marché de manière plus rationnelle. Par conséquent, il est possible que les hôtels cherchent à séduire de nouveaux groupes de clients et qu’ils se concentrent sur le développement du commerce local, car la population locale sera le plus grand marché après la crise.

Forbidden City

L’épidémie a complètement changé la stratégie financière de 2020-2021 des hôtels, comment devraient-ils s’adapter ?

Si le flux de trésorerie n’est pas suffisant pour soutenir les opérations régulières de l’hôtel, pour y faire face, l’hôtel doit envisager de demander de l’aide au propriétaire, ou même de négocier avec la banque pour lancer le plan correspondant, comme par exemple la négociation d’une ligne de crédit.

Après avoir sécurisé le flux de trésorerie, les hôtels doivent penser à des ajustements budgétaires. Selon une étude menée par la Chambre de commerce américaine de Shanghai, 24 % des personnes interrogées pensent que le chiffre d’affaires des entreprises baissera de 16 % ou plus, de sorte que les prévisions personnelles de la baisse des revenus de l’industrie hôtelière sera supérieure à 16 %.

Les hôtels doivent donc minimiser autant que possible les pertes budgétaires et renforcer les collaborations économiques au niveau privé, ou avec le gouvernement, afin d’accélérer
la reprise du marché.

Shiji data

Un grand merci à M. Jinzhi Xu. En résumé, les points clés à retenir sont :

  • Le premier secteur du marché à se redresser sera celui des voyages d’affaires.
  • Les sites ruraux seront privilégiés par les voyageurs.
  • Certains hôtels peuvent se lancer dans une guerre des prix, mais ce n’est pas conseillé.
  • La population locale sera le plus grand marché après la crise.
  • Après avoir sécurisé le flux de trésorerie, les hôtels doivent penser aux ajustements budgétaires.
  • Souhaitez-vous apprendre à communiquer avec des clients potentiels 24 h/24 et 7 j/7 ?